Mnimesis.com » Les brèves » Étudiants : vie sociale ou mort sociale ?

Étudiants : vie sociale ou mort sociale ?

Si vous êtes étudiant, même dans la toute première année de votre cursus, sachez que vos études supérieures prendront fin beaucoup plus tôt que vous ne le pensez. Donc, ce temps où vous bénéficiez de ce statut est très précieux. Un étudiant doit avant tout vivre sa vie estudiantine pleinement et surtout, sainement.

Comment ne pas se laisser prendre aux différents pièges de la faculté ?

Il est impératif que chaque étudiant essaie de son mieux pour optimiser ses conditions de vie mentale. Un étudiant qui se sent mal dans sa peau, s’expose sans s’en rendre compte à un risque accru de dépression, qui peut déclencher des cataclysmes monstrueux dans la vie de plusieurs étudiants, ayant des conséquences bien plus importantes que l’on ne pourrait s’imaginer. Pour éviter cette descente aux enfers et se permettre de vivre normalement, quelques conseils seront évoqués :

  • Éliminer les sources de stress, en particulier quand elles sont humaines. Tout le monde a déjà eu un pote à la fac qui dit ne jamais rien faire, ne jamais rien réviser, et qui pourtant est sportif et se tape un excellent classement. Vous le reconnaissez ? Très bien, prochaine étape : s’en débarrasser.
  • Lister ses envies dans un ordre de priorité : si vous êtes dans le besoin immédiat de rattraper un module, vous n’allez surement pas postuler pour des petits jobs d’étudiants par ci par là. Si vous vous sentez dans une période de surmenage vous ne risquez pas de faire des nuits blanches de révisions non plus. Il est donc ici question de bon sens et d’écoute de soi.
  • Faire confiance à son travail et ses efforts, ou plus simplement, se faire confiance. Il est plus que nécessaire de s’imprégner de l’idée que les efforts paient. Jamais le travail d’une personne ne se perd dans le vide.

Existe-t-il une solution miracle pour s’en sortir aux études en s’amusant parallèlement ?

Bien entendu, la réponse est non. L’on obtient que la monnaie de notre argent. Du laxisme paie de l’échec, du sérieux paie du succès.

Par contre, être étudiant signifie devenir forcément multitâche pour survivre à ses années de Fac. L’élément clef pour atteindre la stabilité alors que l’on est étudiant c’est l’organisation du temps. Il suffit de prendre la peine de répartir les tâches à réaliser au quotidien, en rapport et/ou en dehors de l’université, de bien les classer, encore une fois, dans un ordre de priorité tout en éliminant le superflu, pour avoir l’esprit assez clair et pouvoir les traiter en totalité.

Ainsi, du temps libre se crée naturellement, et une vie sociale avec.

Plus de détails :